Soutien aux partenariats éducatifs départementaux    

L'appel à projets est clos.

(Ouvert du 20 janvier au 30 avril 2017)

Avant une première saisie, veuillez vous munir de votre numéro SIRET.

Afin de préparer au mieux votre saisie, nous vous remercions de consulter le formulaire sous format PDF.  

Enjeux

D'une part, la loi n°2015-991 du 7 août 2015, portant nouvelle organisation territoriale de la République, dispose, dans son chapitre IV, que : « Les compétences en matière de culture, de sport, de tourisme, de promotion des langues régionales et d'éducation populaire sont partagées entre les communes, les départements et les régions. »


L'articulation et la coordination de la compétence partagée en matière d'Education populaire seront définies dans le cadre de la conférence territoriale entre les collectivités territoriales et l'Etat.


D'autre part, dix ans après la signature du « Manifeste pour la jeunesse en Gironde », le Département de la Gironde a souhaité réaffirmer ses engagements en direction des jeunes dans le cadre du Plan girondin d'actions en faveur de la jeunesse : le « Projet Génération 11 - 25 ans », adopté par l'Assemblée départementale, en date du 30 juin 2016.


Cette nouvelle démarche implique de rompre avec une représentation négative de la jeunesse, pour lui substituer une approche de la jeunesse comme ressource pour l'avenir collectif du Département.


Les ambitions départementales pour la jeunesse sont regroupées autour de trois grandes orientations politiques transversales :

  • Garantir l'égal accès de tous les jeunes au droit commun ;
  • Favoriser l'insertion et l'autonomie des jeunes ;
  • Permettre aux jeunes de s'impliquer pleinement dans la société, en créant des outils adaptés, pour soutenir leurs initiatives, leur créativité et exercer leur citoyenneté.

Dans ce cadre, le soutien aux Fédérations départementales d'Education populaire et aux associations animatrices des territoires girondins, s'inscrit dans l'orientation III « Permettre aux jeunes de s'impliquer pleinement dans la société en créant des outils adaptés pour soutenir leurs initiatives, leur créativité et exercer leur citoyenneté ».


Aussi, la Collectivité a redéfini, en 2016, la politique départementale d'Education populaire autour de trois axes :

  • Axe 1 : le Département de la Gironde considère les Fédérations départementales d'éducation populaire comme des associations ressources. Elles mobilisent des compétences sur les thématiques prioritaires définies dans le cadre de la politique départementale d'Education Populaire ; elles accompagnent et qualifient les acteurs du territoire sur les thématiques relevant de leurs champs d'intervention. Travaillant en réseau, elles mobilisent leur expertise et permettent de mutualiser les savoirs et les compétences des associations qui les sollicitent. Elles doivent être en capacité d'intervenir sur l'ensemble du territoire départemental et de proposer une méthodologie pertinente d'accompagnement et d'échanges d'expériences entre les différents groupes accompagnés. Elles n'ont pas vocation à se substituer aux dynamiques locales, mais bien à les accompagner dans le but de qualifier et conforter l'initiative locale de groupes peu structurés.


        Les actions financées dans ce cadre départemental devront permettre de :

- Fédérer : soutien aux associations développant une coordination d'intervention, renforcement de la dynamique de mobilisation inter associative par une approche collective de la problématique sur le territoire départemental ;
- Partager : mutualisation et diffusion des savoir-faire, partage de compétences et élaboration d'outils communs, optimisation des ressources par des pratiques de mutualisation ;
- Communiquer : sensibiliser les girondins : communication par tout support informatif (brochures, outils numériques, réseaux sociaux...), organisation de forums, cycles d'informations, de temps de sensibilisation et d'échanges, mise en place de groupes de réflexion, de soutien aux associations dans leurs actions de sensibilisation du grand public.

 

  • Axe 2 : il est proposé également aux Fédérations départementales et aux associations locales d'Education populaire de s'inscrire désormais dans des opérations locales en direction des jeunes girondins, en concertation avec les acteurs locaux du territoire (collectivités territoriales, établissements scolaires et associations locales), afin de répondre au mieux aux besoins et aux enjeux des territoires les plus fragiles, tels que définis le « Livre blanc des territoires girondins ».

 

  • Axe 3 : au titre de 2017, dans le cadre de sa politique en faveur de l'égalité femmes-hommes, le Département de la Gironde est particulièrement attentif à la prise en compte de la relation filles-garçons dans les projets menés en direction des jeunes et des thématiques qui en découlent : lutte contre les stéréotypes et le sexisme, égalité filles-garçons, mixité dans les actions.

 

Par ailleurs, afin de répondre au mieux aux besoins des territoires girondins les plus fragiles, et au regard de leurs enjeux en matière de développement local, la mobilisation de la politique départementale d'Education Populaire accompagne les interventions locales menées sur ces territoires, en lien avec les intercommunalités.

Ces actions locales ainsi mises en œuvre doivent reposer sur 4 postulats :
  • Une territorialité repensée, affranchie des périmètres stricts et centrée sur les territoires concentrant précarité et difficultés économiques et sociales, déficit de l'offre éducative, de ressources associatives, déficit des équipements collectifs, prioritairement articulée autour d'une collectivité « pivot », centre du dispositif en termes de stratégie et de mobilisation des acteurs locaux, à l'instar de l'appel à projets « Jeunesses et territoires » ;
  • Inscrire la citoyenneté sociale des jeunes comme un enjeu prioritaire et de leur autonomie ;
  • Encourager la mise en réseau des acteurs locaux, développer des transversalités et de nouvelles formes de collaboration. Des cofinancements doivent être recherchés par la structure-support auprès d'autres partenaires institutionnels ;
  • L'engagement départemental, en accompagnement des contrats entre les intercommunalités et l'État.
Les projets doivent :
  • Impliquer les jeunes ;
  • Favoriser la réalisation d'actions concrètes avec des objectifs départementaux tels que définis dans le Projet Génération 12-25 ans, les pactes territoriaux... ;
  • Proposer des actions articulées dans une dynamique collective ;
  • Rechercher une dimension multi partenariale ;
  • S'inscrire nécessairement dans une dynamique territoriale ;
  • Favoriser l'égal accès des jeunes aux connaissances et aux savoirs sur les territoires les plus éloignés des ressources pédagogiques, éducatives, culturelles et artistiques ;
  • Développer l'éducation à la citoyenneté des collégiens ;
  • Eduquer aux usages numériques et au multimédia ;
  • Favoriser l'implication et l'engagement des jeunes dans la vie publique ;
  • Favoriser la promotion sociale des jeunes ;
  • S'inscrire dans la thématique « Egalité dans l'accès aux droits et aux savoirs, lutte contre les discriminations, égalité filles – garçons »

 

C'est dans le cadre stratégique de « Gironde 2033 » et au regard des objectifs de travail croisés et des priorités d'intervention définis en partenariat entre le Département et chaque intercommunalité concernée que les actions locales seront dorénavant soutenues.C'est dans le cadre stratégique de « Gironde 2033 » et au regard des objectifs de travail croisés et des priorités d'intervention définis en partenariat entre le Département et chaque intercommunalité concernée que les actions locales seront dorénavant soutenues.


La politique départementale d'Education Populaire se construit en écho avec les autres politiques publiques du Département. Une attention toute particulière sera portée aux réalités territoriales pour assurer la pertinence et la cohérence de l'action publique. Les actions doivent donc être nécessairement connectées avec les objectifs des projets de territoires et développer des partenariats avec les acteurs locaux tant publics que privés. C'est au regard des priorités d'intervention et des objectifs de travail croisés entre le Département et les intercommunalités que seront étudiées et soutenues ces actions locales. Les bénéficiaires potentiels sont des associations ou structures intervenant localement.


Enfin, aux côtés des collectivités territoriales et de l'école, l'Education populaire peut être engagée dans la définition, l'accompagnement et la mise en œuvre des projets éducatifs territoriaux.


Ainsi, elle peut contribuer à garantir l'articulation et la complémentarité entre le temps scolaire et les activités périscolaires et extrascolaires.


L'exigence légale de qualité des activités périscolaires, qui s'inscrivent dans le prolongement du service public de l'Education, renforce les enjeux de l'approche éducative et de la qualification des animateurs périscolaires.

Ainsi, l'Education populaire peut accompagner les politiques éducatives locales, dans le développement et la diversification des activités périscolaires : soutien et accompagnement des bénévoles dans leurs pratiques, développement des formes de coopérations actives entre acteurs (aide au pilotage du projet éducatif territorial et qualification pédagogique des animateurs d'activités périscolaires).

Dans le même temps, l'Education populaire poursuit une démarche spécifique, afin d'accompagner l'ensemble des jeunes vers un égal accès aux connaissances et aux savoirs, à la responsabilité, à la solidarité et à la citoyenneté active.


Au travers du soutien apporté aux fédérations et associations départementales d'Education populaire, le Département de la Gironde affirme sa volonté de contribuer à la réussite de la démarche de refondation de l'Ecole et, plus largement, à la transformation démocratique de la société.


Les Fédérations et associations départementales d'Education populaire doivent intervenir sur l'ensemble du territoire départemental, et non pas de façon isolée ou ponctuelle.


Elles doivent proposer une méthodologie pertinente d'accompagnement et d'échanges d'expériences entre les différents territoires et groupes accompagnés.


Pour tous les projets, la subvention accordée par le Conseil départemental ne pourra pas excéder 50 % de la dépense subventionnable et la participation d'autres financeurs, publics et / ou privés, devra être recherchée.


Public

  • Collectivités territoriales ;
  • Associations locales ;
  • Jeunes girondins de 12 à 25 ans ;
  • Coordonnateurs territoriaux ;
  • Animateurs d'activités périscolaires ;
  • Accompagnateurs à la scolarité, salariés et bénévoles.


Structures éligibles

Fédérations et associations départementales d'Education populaire et associations locales animatrices des territoires girondins.


Calendrier

20 janvier au 30 avril 2017

Procédure / Dépot de candidature

Renseigner le formulaire électronique et présenter une demande écrite d'aide départementale à

Monsieur le Président du Conseil départemental

Direction de la jeunesse, de l'éducation et de la citoyenneté 

1, Esplanade Charles de Gaulle

CS 71223

33074 Bordeaux cedex

Les Fédérations et associations départementales d'Education populaire contractualisent avec le Département de la Gironde, dans le cadre d'une Convention pluriannuelle d'objectifs (triennale), assortie d'avenants financiers annuels, pour la période 2015 - 2017.

Les associations locales animatrices des territoires girondins contractualisent avec le Département de la Gironde, dans le cadre d'une convention annuelle de partenariat.

 

Contacts

Pour plus de renseignements, contactez la Direction de la Jeunesse, de l'Education et de la Citoyenneté : dgaj-djec-saepc@gironde.fr - 05.56.99.34.66 ou 05.56.99.33.33 poste 39 90.

 

Aide à la construction de votre projet

Consutez les fiches Ressources dont :